Patrimonialisation de la mosquée littorale Sidi Jmour à Djerba, un monument, plusieurs vies

Contenu

Titre
Patrimonialisation de la mosquée littorale Sidi Jmour à Djerba, un monument, plusieurs vies
Résumé
Située au Sud-Est de la Tunisie, l’île de Djerba était dotée depuis le moyen âge d’une chaine de mosquées littorales qui ceinturait ces côtes en vue d’assurer un rôle essentiellement défensif. La mosquée Sidi Jmour constitue un maillon important de cette ligne de défense avancée et représente ainsi un témoin architectural précieux qui nous renseigne sur un épisode tumultueux de l’histoire de l’île. Toutefois, suite aux mutations qu’a connues l’île au fil des siècles le monument a évolué en accueillant d’autres vocations.

Dans cette étude, nous tenterons d’identifier et d’évaluer l’impact de ces changements de vocations sur les valeurs et les attributs de ce patrimoine religieux en voie de son inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

Afin de parvenir à cet objectif, nous préciserons les moments les plus marquants de la vie de la mosquée Sidi Jmour afin de suivre la genèse et l’évolution de ce monument palimpseste. Nous évaluerons par la suite l’impact des changements de vocation sur les valeurs et attributs de ce patrimoine religieux et sur ses modes de gestion. Pour ce faire, nous nous sommes fondés sur les sources historiques écrites, les études architecturales et archéologiques ainsi que sur les relevés architecturaux et les photos d’archives.

Les résultats de l’étude du cas de Sidi Jmour montrent que la fonction joue un rôle fondamental dans la survie, le maintien et la sauvegarde des monuments. Toutefois, en l’absence d’encadrement institutionnel et de stratégie de reconversion, les dérapages induits par l’abus d’utilisation risquent d’entraîner la perte totale et définitive de l’authenticité des monuments. La patrimonialisation pourrait, dans ce cas, constituer la solution la plus adéquate pour étayer l’effort des autorités responsables et accompagner l’évolution des monuments et leur reconversion dans le respect de leurs spécificités architecturales et culturelles. Le rôle de la société civile s’avère, ainsi, fondamental afin d’instaurer une stratégie de sauvegarde et de mise en valeur du patrimoine fondée sur l’approche participative.
Est une partie de
Al-Sabîl
numéro
14
pages
1-24
Date
2022
Langue
fre
Collections
Bibliographie

Najoua Tobji, “Patrimonialisation de la mosquée littorale Sidi Jmour à Djerba, un monument, plusieurs vies”, 2022, bibliographie, consulté le 24 avril 2024, http://ibadica.org:8080/s/bibliographie/item/178601

Position : 372 (5 vues)